Faurisson: la mort d’un faussaire

R. Faurisson.

Figure emblématique du négationnisme, Robert Faurisson est décédé à l’âge de 89 ans. Il s’était fait connaître en développant la thèse de « l’impossibilité technique » du gazage des juifs. Pendant des années, Faurisson a en effet cherché à « démontrer » que les chambres à gaz d’Auschwitz-Birkenau n’avaient pas servi à l’extermination des juifs : selon lui, elles n’auraient servi qu’à éliminer les poux…

Faurisson était un faussaire. Il n’était ni historien, ni chimiste, ni ingénieur. Ses publications n’ont aucun caractère scientifique. Son expertise en matière de gazage est nulle. Le travail qu’il a mené sur les chambres à gaz n’est pas un travail d’historien, car Faurisson n’a jamais cherché à établir les faits de façon objective : il étudiait les sources pour elles-mêmes, sans les recontextualiser ni les confronter les unes aux autres, et en proposait une interprétation fantaisiste dans le seul but de nier le gazage des juifs. Il est important de rappeler que le négationnisme n’est pas une « école historique » : les négationnistes se situent en dehors du débat historique précisément parce qu’ils se soustraient à toutes les règles qui encadrent le travail des historiens. C’est pourquoi les vrais historiens ont toujours refusé de débattre avec Faurisson : accepter de discuter d’égal à égal avec les négationnistes, c’est leur reconnaître une expertise qu’ils n’ont pas. C’est leur offrir une tribune qu’ils ne méritent pas.

Je ne me lancerai pas ici dans une déconstruction des arguments fallacieux de Faurisson : d’autres l’ont déjà fait avec brio, notamment l’historien Pierre Vidal-Naquet qui a consacré au problème négationniste plusieurs publications remarquables dans les années 80. Les procédés utilisés pour éliminer les juifs dans les camps de la mort ont été décrits avec précision par d’anciens Sonderkommandos rescapés de l’Holocauste, et tous leurs témoignages concordent parfaitement. Les archives allemandes comportent de nombreux documents évoquant explicitement les chambres à gaz et leur fonction. Aucun responsable nazi n’a jamais cherché à nier le gazage des juifs lors de son procès. Quiconque s’immerge un tant soit peu dans l’effroyable histoire de la Shoah comprendra que les arguments d’un Faurisson ne pèsent pas lourd face à la montagne de témoignages et de preuves matérielles dont disposent les historiens et qui font du génocide juif la tragédie la mieux documentée de toute l’histoire de l’humanité.

Et pourtant, malgré l’absurdité des thèses négationnistes, malgré la documentation historique monumentale dont nous disposons aujourd’hui sur la Shoah, et malgré la loi Gayssot de 1990 qui interdit toute contestation d’un crime contre l’humanité, le négationnisme n’a pas disparu. Pire : il connaît un certain retour en grâce depuis quelques années. Que l’on pense par exemple à l’humoriste Dieudonné qui, lors d’un spectacle, a fait monter Robert Faurisson sur scène pour lui remettre le « prix de l’infréquentabilité », numéro grotesque et sournois dont l’objectif était clairement de réhabiliter Faurisson, sous couvert de défendre la liberté d’expression. Que l’on songe aussi au polémiste antisémite Alain Soral qui, à plusieurs reprises, a pris la défense d’un Faurisson « injustement persécuté ». Le même Soral, d’ailleurs, n’hésite pas à promouvoir les thèses négationnistes dans ses écrits et dans ses vidéos lorsqu’il qualifie de « prodige » le gazage des juifs ou lorsqu’il compare l’Holocauste à une nouvelle « religion » dans laquelle « la chambre à gaz prend désormais la place du corps introuvable du Christ ressuscité ». Faurisson est mort mais la bêtise négationniste lui survivra.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.