Hulot quitte le gouvernement

N. Hulot.

Mardi 28 août, Nicolas Hulot annonçait sur l’antenne de France Inter sa démission du gouvernement, après 14 mois de bons et loyaux services au ministère de la Transition Ecologique. J’avais placé beaucoup d’espoirs dans la nomination de Nicolas Hulot à ce ministère et je suis profondément déçu par son départ. Malheureusement, ce que Nicolas Hulot n’a pas réussi à faire, aucun autre ministre ne pourra le faire à sa place. Mais je comprends sa décision et je la respecte, car c’est la décision courageuse d’un homme qui a choisi de faire passer ses convictions avant sa carrière. Le ministre a exposé avec beaucoup de sincérité les raisons de sa démission : il était isolé, dans le gouvernement, dans la majorité mais aussi dans la société française elle-même. Il a compris que, tout seul face à de puissants groupes d’intérêts, il n’avait pas la capacité d’amorcer les transformations radicales qui sont aujourd’hui nécessaires pour faire face à l’urgence climatique.

Pour autant, l’action de Nicolas Hulot dans le gouvernement n’a pas été inutile, bien au contraire. Le gouvernement a définitivement enterré le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, qui était une aberration écologique. L’objectif de 50% de produits bio dans les cantines a été inscrit dans la loi. Nicolas Hulot a lancé en septembre 2017 son « Plan climat » prévoyant, entre autres, une « prime à la reconversion des véhicules », une hausse de la taxe carbone et une convergence des fiscalités sur le diesel et sur l’essence. Le ministre a également fait voter une loi interdisant toute nouvelle exploration d’hydrocarbures. A l’échelle européenne, la France a obtenu l’interdiction des néonicotinoïdes, ces pesticides responsables de l’effondrement du nombre d’abeilles. Toutes ces mesures vont dans le bon sens mais, comme l’a reconnu lui-même Nicolas Hulot, elles ne sont pas à la hauteur des enjeux. Ce ne sont que des « petits pas », pour reprendre la formule du ministre.

Nicolas Hulot voulait que sa démission ne fasse l’objet d’aucune récupération politique mais, bien évidemment, l’opposition n’a pas manqué d’instrumentaliser l’événement pour attaquer le gouvernement et le président de la République : ceux qui voient dans la démission de Nicolas Hulot le symptôme d’une « déliquescence » de la macronie sont les mêmes qui ceux qui voyaient une « crise politique majeure » dans l’affaire Benalla. Il n’en est rien : le départ de Hulot est évidemment un coup dur pour l’exécutif, mais il ne permet aucun pronostic sur l’avenir de Macron et de son gouvernement. Pour ma part, je pense que le départ de Hulot illustre surtout l’échec de tout un système politique noyauté depuis longtemps par les lobbys. Ce lobbying intense n’est pas nouveau, il n’est pas spécifique au macronisme, il existait déjà sous les majorités précédentes, de façon moins visible mais avec la même force de frappe. Cela montre d’ailleurs les limites du renouveau incarné par la majorité sortie des urnes en 2017 : le renouvellement des hommes n’a pas permis un véritable changement des pratiques.

La démission de Nicolas Hulot questionne aussi l’utilité d’un ministère dédié à l’écologie, car l’existence d’un tel ministère tend à isoler l’écologie des autres champs de l’action politique. Or, l’écologie n’est pas un simple champ de l’action politique : elle doit être la base même de l’action politique. Elle est transversale par définition puisqu’elle concerne autant l’industrie que l’agriculture, l’énergie, les transports, la politique de la ville, la santé ou l’éducation. Les institutions de la Cinquième République sont telles que, pour mettre en œuvre une véritable transition écologique, il faudrait un écologiste à l’Elysée. Et à Matignon, cela va sans dire.

Une réaction sur “Hulot quitte le gouvernement

  1. L’écologie est transversale, voilà ce que je m’évertue à expliquer, et c’est ce qui rend un ministère dédié inefficace . En effet, il serait bien que le contrat de chaque ministre contienne un objectif écologique . L’exemple du ministère des finances qui réduit les dépenses de papier est très bien .

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.