Nicolas Hulot a-t-il cédé face au lobby du nucléaire?

Nicolas Hulot (source: tempsreel.nouvelobs.com)

Après avoir annoncé un report de l’objectif de réduire à 50% la part du nucléaire dans le mix énergétique, Nicolas Hulot a essuyé les critiques acerbes de la gauche, tout particulièrement des écologistes, qui l’accusent d’avoir cédé au lobby du nucléaire. La réalité, toutefois, est plus complexe.

Tout d’abord, il faut bien préciser que le ministre n’a pas renoncé à réduire notre dépendance au nucléaire : il a simplement reporté de 2025 à 2035 l’objectif inscrit dans la loi de 2015 sur la transition énergétique. Par ailleurs, il est facile d’incriminer le « lobby du nucléaire » et de vilipender les renoncements du ministre. Mais il faut examiner les choses avec un minimum de réalisme : l’objectif de réduire à 50% la part de l’énergie nucléaire en 2025 était extrêmement ambitieux. Or, d’après les données disponibles à ce jour, et en dépit des efforts consentis par les pouvoirs publics pour soutenir le secteur des énergies renouvelables, il apparaît que l’éolien et l’énergie solaire ne se développent pas assez rapidement pour que l’objectif puisse être atteint en 2025. Et si la production d’énergie éolienne et solaire ne parvient pas à compenser la réduction progressive du parc nucléaire français, il n’y aura pas d’autres solutions que d’augmenter la production des centrales thermiques qui, on le sait, rejettent de grandes quantités de carbone dans l’atmosphère. Un tel scénario serait difficilement compatible avec les engagements pris par la France lors de la COP 21.

J’ignore ce qui s’est réellement joué dans les antichambres du ministère, je sais que l’industrie nucléaire a de puissants promoteurs en France, y compris dans le milieu politique, mais je fais suffisamment confiance à Nicolas Hulot pour penser qu’il n’est pas un pion du « lobby nucléaire » et qu’il a opté pour le scénario le plus réaliste et le plus acceptable. Evidemment, on peut déplorer la décision du ministre, car la transition énergétique est absolument nécessaire. Mais je crois que Nicolas Hulot a fait preuve de lucidité et d’honnêteté. On voit d’ailleurs ici toute la différence entre deux visions de l’écologie : d’un côté, l’écologie dogmatique d’Europe-Ecologie-Les Verts ; de l’autre, l’écologie pragmatique et prudente que Nicolas Hulot cherche à mettre en œuvre.

Publicités

Une réaction sur “Nicolas Hulot a-t-il cédé face au lobby du nucléaire?

  1. On voit d’ailleurs ici toute la différence entre deux visions de l’écologie : d’un côté, l’écologie dogmatique d’Europe-Ecologie-Les Verts ; de l’autre, l’écologie pragmatique et prudente que Nicolas Hulot cherche à mettre en œuvre. La réponse à toute problématique écologique est dans cette phrase . La difficulté s’accroît quand on apprend que c’est l’armée de l’air qui empêche le développement de éoliennes, pour deux raisons, La première est la trajectoire des avions de chasses et hélicoptères qui peuvent voler très bas à l’entraînement et les radars qui couvrent le territoire, qui sont perturbés par celles-ci . Donc il reste à développer hardiment le solaire . A ce sujet, je crois qu’il lancer ou relancer une industrie du panneau solaire Française et une politique volontariste d’installation sur toutes les toitures qui s’y prêtent .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s