Hillary Clinton est-elle centriste ?

La démocratie américaine a toujours été structurée par le bipartisme : le Parti Démocrate et le Parti Républicain dominent la vie politique de façon écrasante et laissent peu d’espace pour l’émergence de forces politiques alternatives. Il n’existe pas aux Etats-Unis de grand parti centriste, mais il existe un courant centriste à l’intérieur des deux partis dominants : en fait, l’espace politique du centre est occupé par les Républicains et les Démocrates les plus modérés.

Hillary Clinton, épouse de l’ancien président Bill Clinton, appartient au courant centriste du Parti Démocrate : elle incarne la « troisième voie » théorisée par le sociologue britannique Anthony Giddens et mise en pratique par Bill Clinton et les New Democrats dans les années 90. Les New Democrats ont voulu proposer une alternative au néolibéralisme triomphant des années Reagan et aux lourdeurs bureaucratiques du « big government ». Ils ont développé une offre politique nouvelle axée sur le retour à l’équilibre budgétaire, la défense des classes moyennes, le soutien à l’innovation, la responsabilisation des individus et l’égalité des chances. Bill Clinton a « gouverné au centre » en faisant preuve d’un certain pragmatisme et en recherchant toujours le compromis le plus large, quitte à s’appuyer sur l’aile modérée du Parti Républicain pour faire voter certaines réformes.

Une victoire de Hillary Clinton à la primaire du Parti Démocrate semble se profiler : le « Super Tuesday » du 1er mars a confirmé l’avance de Clinton sur son challenger Bernie Sanders. L’ex-Première Dame a de nombreux atouts : son expérience du pouvoir, sa proximité avec Barak Obama, sa popularité auprès des jeunes et des minorités latino et afro-américaine. Elle séduit aussi l’électorat féminin car elle pourrait devenir la première femme présidente des Etats-Unis. Sa campagne électorale pour la primaire est surtout axée sur la défense des classes moyennes, la lutte contre les inégalités et le soutien aux petites et moyennes entreprises. Hillary Clinton met en avant le thème de la justice fiscale (elle souhaite augmenter l’imposition sur les très hauts revenus) et plaide également pour un contrôle plus strict des armes individuelles, thème très sensible en raison des fréquentes fusillades qui surviennent aux Etats-Unis.

Hillary Clinton est actuellement la seule candidate centriste dans la course à la Maison Blanche : le « socialiste » Bernie Sanders appartient à l’aile gauche du Parti Démocrate et tient un discours « antisystème », le populiste républicain Donald Trump mène une campagne scandaleusement démagogique, Ted Cruz et Marco Rubio représentent l’aile ultraconservatrice du Parti Républicain. Quant au Républicain John Kasich, il incarne une droite plutôt modérée mais n’a aucune chance de remporter la primaire de son parti. Si l’ancien maire de New York Michael Bloomberg ne se présente pas comme candidat indépendant, Hillary Clinton sera sans nul doute la seule candidate à occuper l’espace politique du centre, malgré un discours assez marqué à gauche sur les questions sociales : d’ailleurs, elle est attaquée à la fois par Bernie Sanders (qui l’accuse d’être trop proche de Wall Street et des lobbys) et par les Républicains (qui la traitent de gauchiste). Espérons que la dynamique favorable à Hillary Clinton se confirmera : l’élection d’une modérée à la tête de la première puissance mondiale est le scénario le plus souhaitable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s