Remaniement: à gauche toutes !

Vous attendiez une ouverture au centre ? Tant pis pour vous. Le dernier remaniement ministériel marque le grand retour de Jean-Marc Ayrault et des écologistes au gouvernement, mais aucun centriste ne fait partie du nouveau casting. Pourtant, la politique économique et sécuritaire de Manuel Valls, qu’il s’agisse de la loi Macron, de la déchéance de nationalité ou de la simplification du Code du Travail, est très contestée dans les rangs de la gauche et a reçu le soutien d’une partie de la droite et du centre.

Pourquoi ce remaniement ? L’objectif est de rassembler la majorité pour préparer 2017 : Hollande sait qu’il a peu de chances d’accéder au deuxième tour de la présidentielle si la gauche n’est pas rassemblée dès le premier tour. Pour éviter un nouveau « 21 avril », il faut donc faire du replâtrage, réparer une majorité malmenée depuis quatre ans. Cette synthèse très « mitterrandienne » doit permettre à Hollande de remobiliser ses troupes face à une droite menaçante et face à une extrême droite plus forte que jamais. Par ailleurs, l’ouverture au centre aurait constitué un pari très risqué pour Hollande et pour Valls : en ouvrant la majorité vers le centre, l’exécutif aurait pris le risque d’essuyer un refus des centristes et de provoquer une rupture avec l’aide gauche de la majorité. Hollande et Valls ont donc fait le choix de la sécurité.

Pourtant, ce choix stratégique est à contre-courant de l’opinion publique : sondage après sondage, une majorité de Français ont exprimé leur sympathie pour les personnalités politiques modérées, et leur volonté de voir émerger ce fameux « axe central » réunissant les sociaux-démocrates et les sociaux-libéraux du PS, les radicaux de gauche, les centristes du MoDem et de l’UDI, les « gaullo-réformistes » et les libéraux modérés de LR. Le choix de François Hollande pose également un problème de cohérence politique : comment Manuel Valls pourra-t-il, en un an, réformer le pays et simplifier le Code du Travail avec une majorité fracturée dont l’aile gauche désapprouve sa politique économique ?

Publicités

Une réflexion sur “Remaniement: à gauche toutes !

  1. Je crois François Hollande très cohérent et très futé, et même rusé. Pour autant, s’il n’en est pas certain, il est fichu malgré tout. En bipartisme, tout est possible, comme les média ont joué la monté du FN, arrive le tripartisme qui démolit sa combine. Enfin nous allons nous retrouver heureusement en quadripartisme .avec le retour d’un centre qui se crédibilise petit à petit. Alors, faut-il que le centre participe à la primaire de la droite ? A titre officiel, je pense que NON, l’UDI ne doit pas déclarer vouloir participer ; mais chacun des centristes militants doit tout faire pour empêcher une victoire de Sarkozy, il faut donc soutenir le mieux placé dans les sondages, même si ce choix n’est pas le chpoix personnel du militant lambda. Je veux dire que même si la préférence raisonnée allait à Bruno Le Maire, il est trop loin dans les sondages pour remonter. tandis que Alain Juppé à nettement la faveur d’une majorité de centristes qui suivent l’opinion de François Bayrou.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s