« L’axe central », réalité ou illusion?

Cela fait plusieurs années que François Bayrou milite pour la constitution d’un « axe central » réunissant les centristes et les modérés de gauche et de droite pour mettre en place les réformes nécessaires au pays, sur la base du compromis le plus large possible. Cet « axe central » irait des sociaux-démocrates du PS et des écologistes modérés aux libéraux de LR, en passant par les centristes du MoDem et de l’UDI. Il s’agirait donc d’une « majorité d’idées », qui dépasserait les clivages politiques traditionnels.

Cet « axe central » existe au moins virtuellement, dans l’opinion publique. C’est en tout cas l’enseignement que l’on peut tirer de plusieurs sondages récents. D’après un sondage réalisé début octobre 2015 par l’institut Elabe pour le quotidien Les Echos, les trois personnalités politiques qui ont l’image la plus positive appartiennent à ce fameux « axe central » : il s’agit d’Alain Juppé (48% des sondés considèrent qu’il a une image positive), d’Emmanuel Macron (37%) et de François Bayrou (35%). Alain Juppé incarne l’aile modérée, humaniste et européenne de LR ; Emmanuel Macron incarne plutôt la gauche « sociale-libérale » ; quant à François Bayrou, il demeure à ce jour la figure la plus populaire du centre. Selon un autre sondage réalisé par l’IFOP pour Paris Match, les quatre personnalités politiques préférées des Français seraient Alain Juppé, François Bayrou, Jean-Pierre Raffarin et Manuel Valls. Et d’après un sondage TNS-SOFRES pour Le Figaro Magazine, les trois premières places du classement des personnalités politiques les plus appréciées seraient occupées par Alain Juppé, Christine Lagarde et Emmanuel Macron.

Qu’on le veuille on non, la plupart des Français apprécient les personnalités politiques modérées, et se méfient des personnalités « clivantes » comme Nicolas Sarkozy, Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen. Les citoyens se reconnaissent davantage dans les personnalités plus consensuelles : ainsi, de nombreux Français de gauche ont une image positive d’Alain Juppé, et de nombreux Français de droite ont une image positive de Manuel Valls et d’Emmanuel Macron. Cette confiance que les Français accordent aux personnalités « centristes » ou modérées doit être accueillie comme une bonne nouvelle dans le contexte actuel, marqué par une recrudescence des discours extrémistes et populistes et par une montée spectaculaire du FN.

Cela dit, le résultat de ces différents sondages doit évidemment être relativisé. Tout d’abord, ce ne sont que des sondages. De plus, comme l’a écrit Jean-Louis Pommery, directeur du CREC (Centre de Recherche et d’Etude du Centrisme), cela ne veut pas forcément dire que nos compatriotes souhaitent que ces diverses personnalités gouvernent ensemble, et cela ne veut pas dire non plus que les Français souhaitent les voir diriger la France : on peut avoir une opinion positive de quelqu’un sans avoir l’intention de voter pour lui. Pour qu’un jour cet « axe central » se concrétise, il faudrait que l’une de ces personnalités accède à la présidence de la République et fasse le choix de former un gouvernement d’ouverture incluant des personnalités du centre-gauche, du centre et du centre-droit. 

http://www.lecentrisme.com/2015/10/une-semaine-en-centrisme-laxe-central.html

F. Bayrou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s