UMP rebaptisée « Les Républicains ». Mais de qui se moque-t-on?

Source: 20 Minutes.

En proposant de remplacer le nom « UMP » par « Les Républicains », Nicolas Sarkozy fait une véritable OPA sémantique sur la République. Aucun parti politique ne saurait incarner, à lui seul, la République, ses valeurs et ses institutions. L’UMP n’est pas plus républicaine que le PS, les Verts, les centristes ou le Parti de Gauche. La République est un bien commun, et non une étiquette politique.

Certes, d’autres partis politiques français ont déjà porté des noms faisant référence explicitement à la République: pensons au MRP (Mouvement Républicain Populaire), à l’UDR (Union pour la Défense de la République), aux Républicains Indépendants, au RPR (Rassemblement pour la République), au PR (Parti Républicain) et, plus récemment, au MRC (Mouvement Républicain et Citoyen de Jean-Pierre Chevènement) ou encore à « Debout la République » (le parti créé par Nicolas Dupont-Aignan). Mais dans chacun de ces exemples, la République est associée à un autre terme, à une autre idée. En choisissant comme nom « Les Républicains » sans aucun autre qualificatif, l’UMP s’approprie l’idée même de République et suggère que ses membres ne sont pas simplement des Républicains, mais les seuls véritables républicains. Ce choix prétentieux risque de brouiller un peu plus le débat politique, et de compliquer la tâche des enseignants qui doivent expliquer à leurs élèves ce qu’est le modèle républicain français tout en abordant la question du pluralisme politique.

Le changement de nom de l’UMP ne correspond pas à une refondation du parti ni même à un changement d’identité. Il s’agit d’un choix purement stratégique: les responsables du parti veulent se débarrasser du nom « UMP », devenu trop encombrant car lié à plusieurs affaires peu glorieuses et souvent tourné en dérision par Marine Le Pen lorsqu’elle évoque « l’Etat UMPS ». Mais ce choix reflète surtout un manque total d’imagination et un vide idéologique: l’UMP, tiraillée par les tensions entre ses courants internes (conservateurs, gaullistes, libéraux, centristes) n’a aucun projet fédérateur. Incapable de renouveler ses idées, elle fait donc diversion par un nouveau packaging. C’est pathétique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s