Les centristes à nouveau pris au piège de leur alliance avec l’UMP

Le premier tour des élections départementales a confirmé l’inquiétante progression du FN, quoiqu’en disent les optimistes et les autruches qui préfèrent voir le verre à moitié plein sous prétexte que le FN est arrivé « seulement » deuxième. L’abstention très forte (environ 50%) était quant à elle assez prévisible et, d’ailleurs, il est facile d’en comprendre les causes: une campagne indigente et sous-médiatisée, des journalistes obsédés par le score du FN mais peu intéressés par les programmes des candidats, et des enjeux brouillés par la réforme territoriale (nous votons pour désigner des conseillers départementaux dont nous ignorons encore les futures compétences). Les candidats centristes, qu’ils soient étiquetés MoDem ou UDI, ont obtenu des résultats honorables grâce aux alliances passées avec l’UMP dans la plupart des cantons. Mais ils se retrouvent, comme lors des municipales de 2014, pris au piège de leur alliance avec la droite et sont en désaccord avec l’UMP sur la question des consignes de vote: en effet, tandis que l’UDI  et le MoDem appellent à faire barrière au FN dans les cantons où les candidats de la droite et du centre ont été battus dès le premier tour, l’UMP a réaffirmé la ligne mortifère du « ni-ni », c’est-à-dire ni FN ni PS, comme si les deux options étaient équivalentes. Décidément, le centre n’est pas la droite, et l’existence d’un courant centriste indépendant est plus que jamais justifiée. Mais la question des alliances avec l’UMP doit être clairement posée: à quoi bon s’unir avec un parti qui se montre si timoré dans sa lutte contre l’extrême droite, et qui préfère appeler ses électeurs à voter blanc plutôt qu’à voter pour la gauche républicaine quand un candidat frontiste est susceptible de l’emporter?

Publicités

Une réflexion sur “Les centristes à nouveau pris au piège de leur alliance avec l’UMP

  1. Si il n’existait pas de différence entre centre et droite, cela se saurait. Mais l’exemple même du ni ni contre vote républicain explicite . Maintenant, quelle est la position la plus utile pour les centristes?
    Combien d’élus sans cette alliance raisonnée ? That Is the question .
    Je reste persuade qu’il faut mettre de l’eau dans son vin et s’asseoir sur sa morale, car nos valeurs restent intactes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s