Valls 2: un gouvernement sans majorité?

La démission du gouvernement Valls 1 illustre (s’il en était besoin) les fractures du PS et l’incapacité de la gauche à mettre en œuvre les réformes dont le pays a besoin. Le tableau que nous offrent les socialistes est affligeant : un Président qui bat des records d’impopularité deux ans seulement après son élection, un Premier Ministre qui n’a pas le soutien de son parti, une coalition de « frondeurs » au Parlement, un Ministre de l’Economie qui démissionne après avoir lancé des attaques virulentes contre le chef de l’Etat, et un Ministre de l’Education Nationale qui démissionne une semaine avant la rentrée scolaire. Il faut néanmoins reconnaître un mérite à Manuel Valls et à François Hollande : ils ont fait le choix d’un gouvernement plus cohérent et plus homogène pour mener une véritable « politique de l’offre », incarnée par le nouveau Ministre de l’Economie Emmanuel Macron et axée sur le soutien aux entreprises et à l’investissement. Cette voie est sans doute la plus réaliste. Le problème, c’est que Manuel Valls n’a pas la majorité qui lui permettrait de mener à bien sa politique. Remaniement après remaniement, la majorité s’est étiolée : après l’éviction des Verts, c’est désormais l’aile gauche du PS qui sort du gouvernement. Pour mettre en œuvre la ligne économique qu’il défend, Valls doit s’appuyer sur l’aile droite du PS, qui est minoritaire. Et si le Premier Ministre ne trouve pas de majorité pour gouverner, Hollande n’aura plus qu’une seule issue : la dissolution.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s