Le programme centriste pour les européennes

L’alliance UDI-Modem, baptisée « l’Alternative » et célébrée en grande pompe par Borloo et Bayrou en novembre 2013, a permis aux deux partis centristes de présenter des listes communes et un programme commun pour les élections européennes. Il s’agit d’un programme très ambitieux, résolument fédéraliste, parfois utopique, mais qui a le mérite de proposer un projet européen clair et cohérent, contrairement au PS et à l’UMP, dont on connaît les profondes divisions internes sur l’Europe. Voici un aperçu des principales orientations et des points forts de ce programme.

Sortie de crise et soutien à la croissance : les centristes défendent la création d’une « caisse d’amortissement de la dette » visant à aider au désendettement des Etats de la zone euro, ainsi qu’un programme européen de soutien à l’investissement dans les grandes infrastructures de dimension européenne. Les centristes sont favorables à l’émergence de grands groupes industriels européens, à l’image d’Airbus.

Engagement en faveur d’une Europe plus sociale : les centristes veulent que le Parlement européen, la Commission et les Etats membres s’engagent dans un processus de convergence des normes sociales, et dans l’élaboration d’un « droit du travail européen » comprenant notamment un « SMIC européen »  dont la valeur serait fixée, dans chaque Etat, en fonction du coût de la vie. Les centristes veulent aussi réformer le statut de travailleur détaché afin de combattre les abus actuels : les charges sociales applicables aux travailleurs détachés doivent être celles du pays de détachement et non celles du pays d’origine, comme c’est le cas actuellement.

Une Europe exemplaire en matière de développement durable : l’Union européenne doit promouvoir un modèle agricole exemplaire en matière sanitaire et environnementale, en soutenant l’agriculture durable, et en défendant la qualité des produits agricoles dans les négociations internationales (notamment dans les négociations transatlantiques actuelles). L’Union doit également accentuer la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre afin de respecter les engagements pris lors du sommet mondial de Copenhague, et instituer une « contribution carbone » sur tous les produits importés : cette contribution pourrait devenir la base d’une future fiscalité environnementale européenne. Enfin, il faut valoriser le domaine maritime européen dans le respect des principes de durabilité, par exemple en interdisant la pêche en eau profonde.

Une politique commerciale cohérente, au service des producteurs et des consommateurs européens : les normes sanitaires et environnementales appliquées aux produits fabriqués à l’intérieur de l’Union européenne devront également s’appliquer aux produits importés, afin de combattre la concurrence déloyale des Etats pratiquant le « dumping environnemental ». Les centristes proposent aussi de surtaxer les produits manufacturés en provenance de pays ne respectant pas les normes établies par l’Organisation Internationale du Travail, par exemple en ce qui concerne le travail des enfants.

Une vraie politique européenne de régulation de l’immigration : les instances européennes doivent réfléchir à l’instauration de quotas annuels par métiers et par pays d’origine (une politique « d’immigration choisie » à l’échelle européenne). Il faut aussi renforcer le contrôle des frontières extérieures de l’espace Schengen et instituer une police européenne des frontières. Les Etats membres doivent uniformiser leur droit d’asile.

Un projet fédéraliste clair et assumé : la priorité de l’Europe doit être l’approfondissement, et non l’élargissement. Dans l’immédiat, il faut privilégier une politique de voisinage ambitieuse, fondée sur des partenariats renforcés, plutôt que de nouveaux élargissements. Les centristes veulent renforcer la lutte contre les paradis fiscaux et la fraude fiscale par la création d’un corps de « procureurs financiers européens ». Même si l’euro n’a pas vraiment le vent en poupe, les centristes réaffirment clairement leur attachement à la monnaie unique, et souhaitent la mise en place d’une véritable gouvernance économique de la zone euro ; il faut aussi doter la zone euro d’un budget autonome alimenté par des ressources propres, afin de financer des plans de relance. Par ailleurs, les centristes veulent une véritable politique de défense et de sécurité commune et un renforcement de la lutte contre la criminalité transfrontalière, notamment par la création d’un « parquet européen, capable d’émettre des mandats d’arrêt européens et d’engager des poursuites ». Le programme centriste propose également la création d’une « Agence européenne de cyberdéfense », chargée de garantir la neutralité et la confidentialité d’Internet et de lutter contre le piratage. Les centristes sont favorables à une mutualisation des stratégies, des moyens de recherche et des achats de matériel dans le domaine militaire. Ils proposent d’améliorer la protection des ressortissants européens vivant hors de l’Union, grâce à la création de « guichets consulaires communs ».

Démocratiser les institutions européennes : il faut de toute urgence renforcer les pouvoirs du Parlement européen (droit d’initiative législative, contrôle accru sur la Commission), et renforcer le contrôle du Parlement européen et des parlements nationaux sur les décisions économiques prises par l’Eurogroupe. Les centristes demandent l’élection au suffrage universel d’un « Président de l’Union européenne », qui remplacerait l’actuel président du Conseil européen, et qui serait capable d’incarner l’Europe aux yeux des citoyens : dans un premier temps, ce président serait élu au suffrage universel indirect par un « congrès » composé du Parlement européen et des représentants des parlements nationaux, puis, à terme, il serait élu directement par les citoyens européens.

Pour consulter le programme complet des centristes, vous pouvez utiliser le lien suivant :

http://www.calameo.com/read/003443812f0cfbfeef4dc

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s