Mort de Dominique Baudis: une grande figure du centrisme nous a quittés

Dominique Baudis est mort le 10 avril 2014 d’un cancer. Cet homme était d’abord un grand journaliste et un spécialiste de l’audiovisuel : il fut reporter au Liban dans les années 70, puis correspondant de TF1 au Moyen-Orient. De 2001 à 2007, il présida le CSA, où il créa la TNT (Télévision Numérique Terrestre) et lutta activement contre la pornographie. Il présida aussi l’Institut du Monde Arabe pendant deux ans, de 2007 à 2009. La carrière politique de Dominique Baudis fut marquée par son engagement centriste, au sein de l’UDF. Toulouse était sa passion : il fut maire de la ville rose pendant 18 ans (prenant ainsi la succession de son père Pierre Baudis) et député de la Haute-Garonne ; il contribua largement à faire de Toulouse la grande métropole du Sud-Ouest que nous connaissons aujourd’hui. Européen convaincu, Dominique Baudis fut également président des Jeunes Centristes Européens, député européen et vice-président de la Commission des Affaires Etrangères du Parlement européen. Au début des années 2000, il fut impliqué, bien malgré lui, dans une sordide affaire criminelle, l’Affaire Alègre : Dominique Baudis fut en effet accusé de viol, d’actes pédophiles et de meurtre par deux prostituées liées au réseau de prostitution mis en place par le violeur et tueur en série toulousain Patrice Alègre. Accusé de crimes affreux, traîné dans la boue par de simples rumeurs largement relayées dans la presse régionale et nationale, Dominique Baudis dut se battre pour sauver son honneur. Finalement, l’enquête fit voler en éclats les accusations ; les deux prostituées se rétractèrent et furent condamnées pour  dénonciations calomnieuses. Bien qu’innocenté par la justice, et malgré les nombreux soutiens qu’il reçut dans le monde politique, Dominique Baudis resta profondément marqué par les accusations odieuses dont il fut la cible. La dernière fonction qu’il exerça fut celle de Défenseur des Droits, un poste créé en 2008 que l’ancien maire de Toulouse fut le premier à occuper. Le rôle du Défenseur des Droits est de défendre et de conseiller les citoyens en conflit avec l’administration : soucieux de lutter contre les injustices, Dominique Baudis remplit sa mission avec le sérieux et la passion qu’on lui connaissait.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s