Vers une « union des centres » aux municipales et aux européennes?

C’est désormais quasi officiel: Jean-Louis Borloo, président de l’UDI, et François Bayrou, président du Modem, sont d’accord sur l’idée de présenter des listes communes aux élections municipales et européennes de 2014. Ce rapprochement a été favorisé par les critiques de plus en plus explicites adressées par François Bayrou à la politique du président Hollande et du gouvernement socialiste (incapacité à réformer, dérapage fiscal, absence de projet politique clair). Pour le moment, les deux partis centristes n’ont pas encore de programme commun: le projet politique de l’alliance UDI-Modem devrait être dévoilé dans le courant du mois d’octobre.

L’initiative de Bayrou et de Borloo fait renaître l’espoir d’une grande union centriste, que la plupart des électeurs et sympathisants centristes attendent depuis longtemps. Sur le fond, cette alliance est assez naturelle: le Modem et l’UDI défendent les mêmes valeurs et ont des idées tout à fait similaires sur un grand nombre de sujets (compétitivité, fiscalité, environnement, Europe, décentralisation, etc.). C’est plutôt la stratégie qui risque de poser problème. En effet, l’alliance Modem-UDI repose sur un malentendu. Pour Bayrou, il s’agit de bâtir un centre fort et indépendant, capable de dépasser le clivage droite/gauche. Mais pour Borloo, il s’agit de reconstituer un grand parti de centre-droit, à l’image de l’ancienne UDF, en vue d’une coalition avec l’UMP: Borloo espère contrecarrer la droitisation de l’UMP, et « tirer vers le centre » le parti de Jean-François Copé. Le projet politique de l’alliance Modem-UDI devra formuler une ligne claire sur la question des relations avec l’UMP: François Bayrou pourra-t-il renoncer à la ligne d’indépendance qu’il a défendue bec et ongles depuis 2007 ? Borloo prendra-t-il le risque de s’éloigner de ses alliés de l’UMP ? En outre, les tensions entre les deux partis centristes ne sont pas totalement apaisées. Au Modem, on se méfie de l’UDI, perçue comme une simple force d’appoint de l’UMP. Et à l’UDI, certains, comme Hervé Morin, n’ont toujours pas pardonné à Bayrou d’avoir voté Hollande en 2012.

Trois scénarios peuvent être envisagés quant à l’avenir de cette union centriste.

Scénario n° 1: les listes UDI-Modem obtiennent de bons scores en 2014, l’alliance est pérennisée. On voit alors émerger un mouvement centriste unifié, capable de peser dans le débat politique jusqu’à la fin de la présidence de François Hollande, et d’envisager une candidature commune avec des primaires pour les présidentielles de 2017.

Scénario n° 2: les listes UDI-Modem obtiennent de bons résultats en 2014, mais l’alliance éclate ensuite sur la question de la ligne politique. L’UDI revient dans le giron de l’UMP, et le Modem se trouve à nouveau isolé.

Scénario n° 3: les listes UDI-Modem sont laminées aux élections de 2014, ce qui met immédiatement un terme à l’alliance. Le centre pourrait ne pas se relever de cet échec.

Publicités

Une réaction sur “Vers une « union des centres » aux municipales et aux européennes?

  1. A l’inverse de la Belgique par exemple, où le Centre a toujours joué un rôle important ( la « démocratie chrétienne » s’est sécularisée en  » Centre Démocrate et Humaniste ») il est curieux de constater qu’en France , il a toujours eu du mal à percer. C’est regrettable pour la démocratie.
    Il faudrait, peut-être qu’il surmonte la querelle de personnes. Bayrou, en tous cas, a eu une attitude digne et personne n’a cru un instant, qu’en votant Hollande il s’était rallié au PS, dont il était et reste un adversaire résolu et constructif.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s